angélique

Angélique Meyns, une rentrée théâtrale qui met en valeur sa maturité !

Angélique a 27 ans. Bien sûr elle est très jeune, et pourtant elle sent que son image, sa personnalité ont mûri. Elle n'est plus la jeune fille blonde lolita. Au contraire elle apporte aujourd'hui autre chose. Et c'est ce à quoi elle travaille sur ses prochains projets. On vous en parle.

Côté nouveauté ? 2 très beaux projets

« Mais qui a tué Vera? »
Pour commencer, une création qui lui offre un ' vrai ' rôle de femme.
C'est un polar dans lequel le public participe à l'enquête. La pièce est écrite par Fred Tremege. Elle y joue Vera, la femme décédée, avec 5 autres comédiens (4 femmes / 2 hommes) Si les répétitions ont déjà commencé au Théâtre de la Cascade, c'est le théâtre de l'Essaïon qui est intéressé.

' Du sang froid pour Ottawa ' un drame écrit et mis en scène par Philippe Nicaud. Elle est emballée par son rôle : Benny, une jeune femme schyzophrène qui oscille entre Border line et femme fatale. La pièce, quant à elle, se passe dans le bureau du psy. Les répétitions ont commencé début octobre, et cela promet d'être très intense. La troupe est composée de 4 hommes et d'Angélique. La pièce se jouera au moins 3 mois à Paris, pour se rôder pour Avignon. C'est la cible !

Côté reprises ?

Angélique continue les spectacles pour enfants au Théâtre de la Clarté, avec « Lola et la sorcière de Manhattan » et à l'Akteon.
Elle a toujours autant de plaisir à jouer « Notre Tchekov » tous les dimanches à la comédie Tour Eiffel. Elle y est depuis 5 mois. Elle apprécie autant le partenaire que l'auteur.

Angélique a encore d'autres projets, comme de monter un Labiche avec une équipe de copains. Mais on aura l'occasion de vous en reparler.

En attendant pour découvrir son parcours, cliquez ici !!!