Actu spectacles

thomas-l

Du 25 janvier au 3 février, Thomas Larbey est sur scène à Paris !

Retrouvez notre comédien Thomas Larbey sur scène à partir de ce soir et jusqu’au 3 février les vendredis, samedis et dimanches soirs au théâtre Clavel.

Thomas joue dans la pièce Macbeth, mise en scène par Théodore Piat, revisité dans une adaptation sombre, moderne et déjantée, portée par seulement six comédiens. Un véritable marathon dramatique sur-vitaminé !

Pour redécouvrir Thomas, cliquez ici !

vz-71736fbb-8b6b-4cb3-915a-63501b2c9e68

thomas

Allez voir Thomas Larbey sur scène!

Thomas Larbey prendra les rôles de Blanco et Ross dans Mac Beth sur les scènes de 3 théâtres parisiens avec la compagnie « Sur mesure » de Théodore Piat.

Après 3 tours d’audition réussis, dont un monologue d’un quart d’heure aux 1er et 2ème tours et une scène en duo au 3ème, Thomas fera partie des 6 comédiens du spectacle.

Il a déjà commencé les répétitions depuis début novembre. Plusieurs dates sont prévues à noter dans vos agendas :

8 dates au Théâtre El Duende à Ivry pour commencer, dont la 1ère qui a eu lieu le 28 novembre !
puis plusieurs représentations  au Théâtre Clavel fin janvier-début février et enfin au théâtre de Ménilmontant en avril.
La pièce partira ensuite en province, et sera peut-être présentée à Avignon 2019.

Pour en savoir plus sur Thomas, cliquez ici !

florence

Florence Bonanno en Avignon, c’est maintenant !

Après une belle saison sur scène à Marseille, Florence participe au bouillonnant festival d’Avignon, l’occasion de la voir sur scène.

Retrouvez Florence du 17 au 28 juillet au bo théâtre dans une pièce de Roch di Meglio « les 3 tantes ».

La pièce arrive à Avignon dans une toute nouvelle mouture par rapport à la 1ère et a été testée entre le 6 et le 8 juillet au Quai du Rire, une salle marseillaise renommée pour sa proximité et sa dynamique dans le domaine de l’humour. Et les premières critiques ont été enthousiastes.

Le pitch

Sophie, professeur de lettres rend visite à sa tante Agathe ancienne juge des applications des peines, persuadée que sa fortune considérable est convoitée par son propre frère Alain, amiral. Ce dernier, père adoptif de Sophie, débarque chez elle avec son compagnon Julien haut fonctionnaire.  Sophie est tombée sous le charme de ce Julien.  Agathe en fait un interlocuteur à sa hauteur, aussi à l’aise qu’elle dans l’art de la joute verbale.

Ce que nous en dit Florence

Il s’agit d’un vaudeville moderne plein de rebondissements. La pièce traite d’un sujet d’actualité, le mariage gay mais avec beaucoup de légèreté et de finesse.

Le rôle de Sophie est intéressant à jouer dans ce qu’il y a de complexité entre son attirance pour le compagnon de son père adoptif et la bonne à tout faire de sa tante. Elle se cherche affectivement.  Elle ne connait pas grand chose à la vie car elle a été élevée dans un couvent de bonnes sœurs, elle a donc un côté ingénue et innocent. Quand sa tante lui raconte son histoire d’amour tumultueuse avec un mafieux italien qui était son amant, Sophie est subjuguée par son discourt et semble découvrir la vie. Ce rôle est très amusant à jouer. De plus le personnage de Sophie est traversé par des émotions diverses (joie, agacement, sentiment amoureux…), ce qui le rend intéressant à interpréter. Il y a un côté légèreté et fraîcheur chez Sophie, elle accueille la vie comme elle vient. Ce personnage est attachant.

Quant aux critiques, elles sont plutôt incitatives…

Du très grand théâtre! Chaque réplique est à déguster. Le peps d’une comédie moderne alliée à la virtuosité de la plume de Roch Di Meglio, digne des plus grands auteurs classiques ou contemporains..

florence

tony2

Tony Leprince a eu le plaisir de participer au dernier projet de Cartouche!

Tony rencontre Cartouche lors d’un atelier auquel il a participé à Vaison-la-Romaine. Lors de ce stage, il travaille le corps, puis le parcours émotionnel, le café théâtre avant de monter un spectacle à la fin de la semaine. Un superbe stage et une chouette rencontre puisque Cartouche lui propose de venir « jouer l’oeil extérieur » son sur futur spectacle. Et ça commence ainsi…

Tony a pu participer à la création du dernier spectacle de Cartouche mis en scène par Catherine Marchal ! Il s’agit de son nouveau seul en scène  ‘Demain je me lève de bonne heure' qu’il a joué le 5 juin à l'Apollo théâtre devant 400 personnes et qu’il vient de rejouer au Festival d’Avignon.

Cartouche et Catherine Marchal lui offrent l’opportunité de pouvoir assister aux répétitions et de donner un avis extérieur sur la mise en scène. Tony se plait à jouer ce rôle d’oeil extérieur, plus neutre, tout autant que de répétiteur tout en complémentarité de Catherine Marchal.

C'était une nouvelle expérience pour moi donc j'ai accepté et cela m'a permis  en tant que comédien de comprendre comment ça se passe, la mécanique de construction d'un spectacle. J'ai appris aussi la notion d’ ' œil extérieur ' pris conscience que les gens ne te voient pas et ne t'entendent pas comme tu le penses. Le fait de corriger quelqu'un qui fait ce métier depuis une vingtaine d'années, de le reprendre et de voir comment il travaille sans texte et sur scène et de voir le résultat final, c’était une excellente école, une expérience hyper intéressante.

Vivre ces quelques répétitions, m'a permis aussi de  nouer contact encore plus, de cristalliser ces nouvelles relations, ce qui est essentiel pour continuer à avancer dans ce métier que j’aime tant.

Tony a cette ouverture d’esprit et cette générosité qui le font apprécier des gens qu’il rencontre. Il a beaucoup appris de cette expérience en tant qu’acteur car cela reste bien sa direction prioritaire : la caméra, le format télé cinéma c’est ça qu’il veut. 

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, il aura peut être la possibilité de reprendre sur scène un petit rôle sur quelques dates d’un spectacle prévu pour la rentrée, celui du régisseur.

Pour mieux connaitre Tony, cliquez ici !

caryn

Retrouvez Caryn Trinca sur scène cet été dans son nouveau spectacle ' Paris à l'infini '

Ca se passe au théâtre de la contrescarpe les week-ends d'été à compter de ce WE et jusqu'au 15 septembre. Paris à l'infini est un joli duo d'âmes parisiennes et sensibles qui rejouent leurs histoires d'amour… pour tenter de percer les mystères de leurs échecs.

Caryn Trinca chante et joue en duo avec l'accordéoniste Sébastien Debard dans ce spectacle théâtral et musical mis en scène et chorégraphié par Valérie Masset.
On retrouve un nom avec lequel elle a travaillé sur l’un de ses derniers spectacles, à la musique, en la personne de Vincent Heden.

Une soirée au cours de laquelle vous vous laisserez emporter par ce thème intemporel :

Deux âmes parisiennes parcourent leur vie passée en quête d'une réponse : pourquoi leurs histoires d'amour ont-elles toujours été vouées à l'échec ? Trouveront-elles la clé du mystère au fil du temps et des chansons…

De productions en créations, avec entre autre sa dernière comédie musicale ' 39 et des poussières ' Caryn invente, explore, s'engage. Elle aime la vérité de la scène et le partage avec le public.

Pour découvrir plus avant la comédienne, chanteuse, danseuse Caryn Trinca cliquez ici !!!

unnamed (1)

gary

Retrouvez Gary sur scène les 3 et 4 juillet dans Mac Beth !

Gary Fossier Rena a créé avec le collectif pluridisciplinaire « Misfits » le spectacle Macbeth.  Vendu dans plusieurs lieux/festivals pour les journées du patrimoine, des écoles… les premières représentations de sortie de résidence se tiendront les 3-4 Juillet à Villefranche (69)

Un très joli projet adapté et mis en scène par Juliette Jouniaux.

Un spectacle pluri-disciplinaire composé de danse, sound design, théâtre et vidéo.

Une équipe de quinze personnes dont 9 comédiens.

 

Des influences divers : Thomas Ostermeier pour la mise en scène, Woodkid pour la musique et Angelin Prelojcoaj pour la danse.

Gary tient plusieurs petits rôles dans ce projet.

gary-AFFICHE-MACBETH-1200Pixels

La créatrice du spectacle nous explique la genèse et son désir de monter ce projet.

C'est toujours un ensemble de raisons qui justifie le désir de vouloir mettre en scène une oeuvre.
Dans Macbeth, il y a des personnages forts, un amour fusionnel, du fantastique, des meurtres, de la tragédie comme dans beaucoup de pièces de Shakespeare mais c'est ce couple des Macbeth qui m'a fortement influencée dans ce choix. Il y a le texte classique, son sujet, sa construction mais j'avais surtout envie de présenter une pièce où les frontières du bien et du mal ne sont pas forcément définies.
S'associer avec des artistes comme Bénédicte PELLERIN ou Anne-Charlotte SCHOEPFER était évident pour le travail de mise en scène. J'ai toujours été intéressée par le mélange des arts sur une même oeuvre. Le pouvoir des mots et l'authenticité des personnages chez Shakespeare sont déjà très présents. Il fallait supprimer certains passages des sorcières afin d'apporter un univers plus fantastique et plus intriguant.
Quant au jeu, je ne voulais pas mettre de distance entre la scène et le public. Il m'a semblé évident de travailler à partir du comédien pour apporter plus de justesse au jeu et de rendre les personnages toujours plus proches des spectateurs. Je crois que Shakespeare doit vraiment être entendu par moment dans l'intimité et à d'autres moments dans des mouvements plus majestueux. Il était donc évident de garder la simplicité du jeu à travers l'authenticité des personnages.
Cet univers est accentué par les lumières, le sound design et la vidéo qui porte le public jusqu'à la fin tragique de l'histoire. JULIETTE JOUNIAUX

catherine

Découvrez Catherine Weiss sur scène !

Catherine Weiss est une sacrée personnalité ! Jeune elle est petit rat à l’opéra de Paris, puis danseuse aux Folies Bergère. Et maintenant qu’elle est à la retraite, elle se lance dans une carrière de comédienne. Cours de théâtre, bande démo en préparation, cette jeune soixantenaire n’a pas fini de nous étonner… A commencer lors de ses prochaines représentations.

C’est sa première scène. Et c’est à ne pas manquer. Retrouvez Catherine les mardi 19 et jeudi 21 juin à 20:30 dans la pièce 'Les Trois Soeurs ' d'Anton Tchekhov à la Comédie Nation – 77, rue de Montreuil – 75011 Paris, sous la direction de Rodolphe Corrion.
Elle y jouera le rôle de Macha, l’une des trois soeurs.
La pièce est montée par l’Atelier Théâtre Adulte Amateur de la comédie Nation.
Pour en savoir plus sur Catherine, cliquez ici !!!
  • Le pitch 

Une fratrie vit dans une ville de garnison en attendant des jours meilleurs… partir à Moscou! Mais les rencontres, les mariages, les aléas de l’existence reportent sans cesse la date du départ vers ce paradis perdu, ce lieu de fantasme qui semble de plus en plus inaccessible.

Dans sa pièce, Tchékhov met toutes les envies, les rêveries, les projets d’avenir dans la tête de personnages qui veulent tellement mais ne font jamais! Drôle et sensible, cette fresque du « plus tard », entre Beckett et Feydeau, nous offre un miroir terriblement humain de nos petites lâchetés comme de nos plus beaux projets.

 

anaelle

Dernières actus d’Anaëlle Queuille !

Anaëlle Queuille, à la sortie du Cours Florent, a monté une troupe avec des anciens du Cours : les évadés. Après des représentations en province, elle est à Paris depuis la fin de l’année dernière et joue dans deux spectacles. Et si vous alliez la voir ?
  • Ca se passe où ?
A la Comédie St Michel
  • On peut voir quoi ?
2 registres très différents qui vous permettront de découvrir ses différents registres de jeu.
Une adaptation de Cyrano de Bergerac où elle tient le rôle de Roxane.

Toute la pièce se déroule comme un gigantesque numéro de cirque, qui finira mal. Cyrano se perd de plus en plus dans ce rôle d’amuseur et de clown qu’il s’est donné pour exister : il ne lui restera alors que son amour inconditionnel pour Roxane. Le texte original acquiert un regard différent, se concentrant sur l’image d’un Cyrano aussi grandiloquent que fragile qui revit toujours la même histoire, comme un comédien qui serait éternellement condamné à jouer la même pièce.

Une adaptation de Platonov de Tchekhov où elle tient le rôle de Sofia.

Platonov, ni héros, ni brave, suscite pourtant l’admiration de son entourage. Sous son air jovial, il se révèle manipulateur et cynique, sombrant peu à peu dans le désespoir… N’hésitant pas à détruire des couples, des amitiés et sa famille pour casser son ennui, Platonov va séduire et utiliser les femmes pour fuir un monde déjà mort à ses yeux. Platonov est une des pièces les plus marquantes d’Anton Tchekhov. Lui qui se considérait comme un médecin raté, comme un homme se retrouvant à l'automne de sa vie sans avoir pu profiter de l'été, lui qui avait une admiration et un amour sans bornes pour sa mère et rejetait l'image du père, il se raconte totalement dans Platonov.

  • C’est quand ? 
Cyrano les mercredi à 19h45 et les dimanche à 18h30
Platonov les jeudi à 21h30 et samedi à 18h15 !
Ils sont programmés jusque fin juin 2018.
Et pour découvrir Anaëlle, cliquez ici !!!
mickael

Une vraie transformation pour Mickaël Disparti à voir en ce moment sur scène !

Depuis le 31 août, Mickaël Disparti joue à La Folie Théâtre dans la pièce montée par Klaudia Lanka et Julien Belon « la jeunesse éternelle » de Francis Lumière. Les représentations ont lieu du jeudi au samedi à 21h30 et les premières critiques sont prometteuses, « une pièce enlevée et un excellent moment ». Et pour Mickaël un pari d’acteur qu’il tient de manière irréprochable.

 

  • Le pitch

Le docteur Elsa Pergame a mis au point le sérum de la jeunesse éternelle, et l’a essayé sur elle. A cinquante ans, elle en paraît vingt-cinq.  Catherine, son assistante, a quarante ans, mais ne bénéficie pas du sérum. Cela la rend folle de jalousie.
Le premier patient du docteur, Alexandre Mérida, a soixante ans, mais lui aussi en paraît vingt-cinq, grâce au sérum. C’est un riche entrepreneur qui a séduit Catherine quelques mois plus tôt afin d’être choisi pour cette expérimentation. Catherine se croit aimée d’Alexandre, alors que ce dernier veut se défaire d’elle, et prendre pour maîtresse le docteur…

  • Le rôle de Mickaël

Vous l’aurez compris, Mickaël joue le rôle du patient rajeuni qui joue sur deux tableaux afin d’arriver à ses fins ! Plusieurs choses l’ont séduit dans ce projet et il nous en parle.

Le projet était assez excitant dans la mesure où c’est une création et la première pièce de l’auteur. Il y a donc une grande responsabilité.
Mon rôle est très éloigné de moi dans la vie. C’est un rôle de manipulateur qui n a aucun scrupule.  J ai dû perdre 10kg pour le rôle,  me muscler. C était donc un gros défi mai au final il s’avère assez drôle de jouer ce personnage.
Notre objectif est de surprendre le spectateur, de lui laisser une trace, bonne ou mauvaise, car c’est une pièce qui ne laisse pas indifférent.

Pour découvrir Mickaël, cliquez ici !

Et pour acheter vos places, C’est là !

juliettevenia

Découvrez notre comédienne Venia dans un seul en scène les 16 et 17 mai dans « … et Juliette »

« Et si l’amour est l’amour perdu, comment trouver l’amour? »… C’est cette interrogation qui mène Vénia dans cette pièce écrite par le célèbre auteur grec DIMOU Akis, en 1995, déjà traduit en français par Hélène Zervas. Mise en scène par Maria Chouchou,  elle partage la scène avec une danseuse et un musicien. Les premières représentations ont lieu les 16 et 17 mai à l’Art Studio Théâtre.  Avant d’y aller, prenez le temps d’entrer dans le projet…

  • Un peu d’histoire…

En 1994 Lydia Fotopoulou, actrice grecque, reçoit par courrier anonyme un texte d'un spectateur écrit pour elle. Il s'agit d'un monologue de Juliette qui a échoué à se suicider avec son Roméo, dans la fameuse pièce de William Shakespeare Roméo et Juliette. L'œuvre est mise en scène quelques mois après son écriture par le metteur en scène Petros Zivanos au Théâtre ' Amalia ' à Thessalonique. L'auteur s'identifie à Akis Dimou.

Le spectacle connaît un grand succès, il devient presque légendaire et la pièce s'inscrit dans les catalogues de la nouvelle dramaturgie grecque, très prometteuse.


  • Le pitch…

Bien après la mort de Roméo, comme décrite par Shakespeare, on retrouve Juliette sur scène. Seule, beaucoup plus âgée que dans la pièce originale, elle n'a jamais eu le courage de suivre son amant. Une nuit d'été, elle se confie à un visiteur imaginaire en faisant de nous ses compagnons à l'occasion d'un voyage dans le temps. Bénie à vivre un des plus grands amours de l'histoire de la littérature, elle parle dans une langue très fine et d'une grande sensibilité de sa gloire, de sa perte, de l'angoisse et la solitude qui vient après la fin.

L'histoire de Roméo et Juliette que nous croyons tous connaître ne se ranime pas sur scène comme une réalité scénique mais plutôt comme des fragments de la mémoire lointaine de la femme la plus appropriée pour nous en parler.

  • Quand Vénia nous incite à aller voir cette pièce…

Il s’ agit d’ un vrai chef d’ œuvre de la dramaturgie grecque contemporaine. Par conséquent, ça permettera au public une rencontre de grande valeur et, en même temps, la découverte de la beauté humaine qui se cache dans les ' symboles ' de notre vie.


  • Ce qui a séduit Vénia

Vénia est une comédienne attachée aux textes. La sensibilité de ce monologue l’a évidemment séduite. Pour elle c’était aussi une évidence et un plaisir que de jouer ce texte d’un auteur grec aussi reconnu.
Vénia est une comédienne pluri-disciplinaire. Le projet de ce seul en scène accompagné d’une danseuse et d’un musicien a touché ses autres cordes artistiques.
Vénia aime les personnages profonds, complexes, dramatiques autant féminins. Le travail de cette Juliette femme mûre se penchant sur ce mythe de la Juliette innocente permet de jouer sur toutes les émotions et questionnements de la femme.

Mais plus précisément, il s’ agit d’ un texte que Vénia adore depuis  longtemps. Elle trouve qu’ Akis Dimou a fait un travail très important en greffant à une héroïne-symbole de l’ amour, comme c’est Juliette, une sensibilité féminine et en même temps une force mâle, une langue poétique afin d’ exprimer des désirs humains. Dans sa version du mythe, Juliette s’ interroge sur l’ existence, la vie, la dévotion amoureuse. Elle essaie de “déverrouiller l’ abîme” du chaos merveilleux de sa vie, mais elle n’ accepte pas la moindre réponse. Il s’ agit d’une Juliette à la fois lointaine et proche, adolescente et vieille. qui fais de son mieux pour donner, enfin, une réponse à cette question éternelle qui parfois hante la vie de tout le monde: “Est-ce que je mérite une deuxième chance dans la vie?”.

Elle commence la pièce sur ces mots…

Je ne me lèverai pas, excusez-moi. J'ai oublié comment c'était de recevoir. Les gestes qu'on fait, les mots à dire dans ces cas-là. Les visites ont perdu tout intérêt pour moi. Elles me rappellent que je suis seule, pour une nuit encore. Je n'attends rien des autres. Ils se font des illusions s'ils attendent encore quelque chose de moi. Ne le prenez pas en mauvaise part, je vous prie. C'est la seule façon pour moi de me conduire : comme si vous, vous n'étiez pas là. Ou comme si vous l'étiez – pour moi, en fait, c'est la même chose…


  • Ce que cela lui a apporté

Tous ces nuances différentes du personnage de Juliette enchantent Vénia et elle se sent extrêmement chanceuse de jouer ce rôle. C’est un vrai défi interprétatif pour elle de trouver l’ équilibre entre tous ces éléments différents et incarner une Juliette humaine, pleine de vérité, de vie.


  • Qui est Vénia ?

Vénia STAMATIADI est actrice.

Vénia a été formée au Conservatoire National Supérieur d’ Art Dramatique (CNSAD – promo 2015) et à l’ École Supérieure d’ Art Dramatique du Théâtre d’ Art grec –  Karolos Koun (promo 2010). Elle a participé dans plusieurs spectacles à Paris et à Athènes et a travaillé avec quelques metteurs en scènes parmi les plus importants ( B. Sobel, Y.J. Collin, A. Danezi Knutsen, D. Chronopoulos, S. Spyratou etc).
Elle a joué Scipion dans ' Caligula ' d’ Albert Camus, Estragon dans ' En attendant Godot ' de Samuel Beckett, Rosetta dans ' Léonce et Lena ' de Georg Buchner, Cassandre dans  Alexandra de Lycophron, Adrasteia dans ' Varisia 13 juillet ' d’ Alexandra Badea etc.
Elle a aussi réalisé l’adaptation théâtrale de deux romans, elle traduit du français en grec et maîtrise  le chant et la danse contemporaine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

venia 3

Pour découvrir notre comédienne Vénia Stamiatadi, cliquez ici !!!


  • L’équipe qui a travaillé sur ce projet…

Maria CHOUCHOU : metteur en scène

Maria a reçu sa formation de metteur en scène à East15 Acting School, Université d'Essex à Londres et à GITIS Moscou et sa formation d'actrice à l'école supérieure d'art dramatique Théâtre d'Art Grec-Karolos Koun à Athènes. Elle a également suivi le cycle de cours du L.E.M. à l'École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris et obtenu un Master 2 Recherche en Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Mention Théâtre et autres arts).
Elle a travaillé en tant que metteur en scène à Londres et en tant qu'actrice notamment à Athènes et à Londres. Elle vit et travaille à Paris depuis 2012.

Maria Anastasia KEFALAKI : scénographe

Maria est architecte diplômée de l'École Polytechnique d'Athènes en 2009. En 2012 elle intègre le groupe de recherche THEATRA 'Espaces du Drame Antique et Scène Contemporaine' (ENSAD Lab Paris) et en 2013-14, elle suit la formation du L.E.M., Département Scénographique de l'École Internationale du Théâtre Jacques Lecoq.
En 2016 elle complète ses compétence par une formation professionnel de danse (Formation du Danseur-R.I.D.C.). En 2011, elle obtient le 3ème prix dans le concours de l' Organisation Internationale des Scénographes Techniciens & Architectes de Théâtre : '8th OISTAT Théâtre Architecture Compétition 2011'.
Depuis 2010 elle vit et travaille à Paris en tant qu'architecte, scénographe et décorateur de cinéma.

Yiannis PLASTIRAS : pianiste – compositeur

Né à Thessalonique, Grèce en 1975, il a commencé le piano à 7 ans. De 1996 au 2004 il a collaboré, en tant que pianiste et/ou arrangeur, avec plusieurs compositeurs et chanteurs grecs, comme Y. Spanos, G. Chatzinasios, Th. Polykandriotis, M. Rasoulis, N. Ziogalas, Paschalis, et autres. En 2004, à la fin de ses études en Ecriture et Piano en Salonique, il est accepté à l'Ecole Normale de Musique de Paris, où, 3 ans après, obtient le prix de la SACEM et le 2ème prix du jury pour ses diplômes supérieurs de Composition de Musique de Film et d'Orchestration respectivement. En 2012 il termine son Master au département Musique de l'université Paris VIII.
Ses compositions ont été primées en Grèce, en France et en Italie. A part des nombreuses bandes sonores pour le cinéma et le théâtre, il a aussi composé un opéra pour enfants, une suite pour piano, et plusieurs pièces pour petits ou grands orchestres. Yiannis Plastiras vit et travaille à Paris

Lili MAMATH : danseuse

De père chinois et de mère française, Lili MAMATH est actrice, danseuse, metteur en scène, plasticienne, chercheuse (ENSAD). Artiste pluridiciplinaire, ses mots d'ordre sont la diversité des horizons, les ponts, les passerelles… Lili danse depuis son plus jeune âge (classique, libre, contemporaine, kathak) et découvre le butô en 2006.  Elle travaille au sein de la troupe des Muses bathymétriques et dans des ateliers mêlant la voix et le corps auprès de Vincent Dupont, en improvisations avec le musicien C.Parle, ainsi que dans des ateliers de danse inclusive (danse et LSF) auprès de Delphine Soyer. Au théâtre, elle joue des pièces classiques avec le Théâtre du Conte Amer auprès d'O.Teillaud et M.Zammit et avec la Cie Les Ménades aussi bien que du théâtre contemporain avec la Cie l'Accord sensible auprès de F.Lanel ainsi que dans des pièces à destination des jeunes publics dans la Cie des Petites Bulles vertes. Elle a travaillé les marionnettes, le clown, et la langue des signes. Elle est également metteur en scène (cie Candela, asso. Membrane) et monte des pièces. Elle dirige plusieurs ateliers théâtre et travaille notamment avec des missions locales auprès de jeunes de banlieue avec l'association ATOM. Elle s'est récemment lancée dans le théâtre d'ombres à destination des jeunes publics avec cette dernière structure.


  • Pour réserver vos places c’est ici !

Les représentations ont lieu les 16, 17 mai à 20h30 à l’Art Studio Théâtre, 120 Rue Haxo, 75019 Paris et les 25, 26 septembre au Théâtre de Nesles, 8 rue de Nesles, 75008 Paris.

Pour acheter vos billets, cliquez ici !!!